Proguias a évolué en Viando
En savoir plus ici
Proguias est désormais Viando
Dernières places
Chemin de Saint-Jacques de Compostelle depuis Sarria en groupe avec guide
00
Jours
00
Heures

10 conseils pour le Camino de Santiago

10 conseils pour le Camino de Santiago

Voici 10 conseils pour le Camino de Santiago que nous aurions aimé que quelqu'un nous donne la première fois. Rapide et facile.
Marcher le long de la côte cantabrique

Chaque fois qu'une personne fait le Camino de Santiago, c'est une aventure. Ce n'est jamais la même chose. Il n'est jamais répété. Mais dans cet article, nous avons pensé à ceux qui le font pour la première fois. Nous savons que la perspective de parcourir tant de kilomètres peut parfois être difficile et accablante.

Voici donc 10 conseils pour le Camino de Santiago que nous aurions aimé recevoir avant notre première fois. Nous vous en laissons la primeur, et c'est parti !

1. plan

Lorsqu'il s'agit de conseils pour le Camino de Santiago, c'est le premier. Surtout si c'est la première fois que vous faites le Camino de Santiago, la chose la plus importante - et c'est pourquoi c'est la première - est de planifier. Vous aurez beaucoup entendu dire "jusqu'où vos pieds vous mèneront", mais sur le Camino, cela ne fonctionne pas. À moins que vous ne prévoyiez de faire une promenade et de rentrer chez vous à la fin du premier jour.

En bref : le Camino de Santiago est un long chemin. En fait, aussi long que vous le souhaitez. Il faut trouver des endroits où passer la nuit, avoir des provisions et respecter un certain rythme. C'est pourquoi il est préférable d'avoir des étapes bien définies. On évite ainsi de se perdre, d'être surchargé et de se casser la figure. On ne veut pas se blesser et devoir abandonner au pied levé.

Flèche jaune peinte à O Cebreiro par Elías Valiña
Flèche jaune peinte à O Cebreiro par Elías Valiña

2. les itinéraires alternatifs sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle

Le Camino de Santiago ne se limite pas au célèbre Chemin français. Il est vrai que cet itinéraire présente d'énormes attraits. En effet, peu de chemins concentrent autant de patrimoine que le Chemin français, vers lequel convergent de nombreux autres chemins et qui rassemble depuis des siècles la majorité des pèlerins. Mais il existe tout de même des alternatives plus qu'intéressantes.

La plupart des gens commencent par la voie française par tradition. Ou encore parce qu'il est de loin le plus promu de tous. Mais c'est aussi le plus fréquenté, ce qui signifie qu'aux heures de pointe - au début et à la fin de l'été - il peut être surchargé. Si vous préférez un itinéraire plus tranquille, il est donc préférable de chercher d'autres options.

Il y a quelque temps, nous avons écrit un article sur les 8 chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle officiellement reconnus. Il ne s'agit pas de tous les chemins, car il y a aussi des chemins qui ne donnent pas droit à Compostelle. Quoi qu'il en soit, il est utile de commencer à examiner les différentes possibilités.

+ d'infos : 8 itinéraires du Camino de Santiago : lequel choisir et pourquoi ?

3. Se préparer

Un autre de ces bons conseils pour le Camino de Santiago que vous entendrez répéter ad nauseam : procurez-vous un guide pour le Camino. Il en existe en version papier ou numérique, avec toutes sortes d'informations et de formats. Mais avant tout, procurez-vous un guide qui vous informera sur la façon de préparer le Camino.

Nous l'avons dit plus haut : le Camino de Santiago est une expérience exigeante et, en plus de la planifier, il est conseillé de la préparer au minimum.

Chez Viando, nous avons écrit un guide qui peut vous aider. Il s'agit de 80 pages qui vous présentent ce que cela signifie et qui ont été écrites en pensant à ceux qui vont affronter le Camino pour la première fois. Il est également illustré. Cliquez sur l'image ci-dessous pour le télécharger.

Guide du chemin de Saint-Jacques de Compostelle pour les débutants
Plus de 80 pages d'informations destinées aux marcheurs et aux pèlerins qui s'engagent sur le chemin de Saint-Jacques.

4. Socialiser

L'une des meilleures expériences du Camino de Santiago est de la partager. Et pas seulement avec votre propre cercle. Sur le Camino, vous rencontrerez de nouvelles personnes de nombreux pays. Comme les étapes sont similaires pour tous, vous finirez par rencontrer des personnes qui marchent à vos côtés et avec lesquelles vous pourrez échanger des idées, des sentiments et des informations. De grandes amitiés se sont nouées sur ses chemins, des amitiés qui durent toute une vie.

De plus, vous traverserez un grand nombre de villes et de villages. Certains disent que le Camino, c'est le paysage et les gens. Et, sans aucun doute, parler avec les gens qui vivent le long du Camino vous aidera à comprendre et à apprécier toute sa richesse.

Faire le Camino de Santiago en groupe est l'un des meilleurs conseils que nous puissions vous donner pour le Camino de Santiago.
Faire le Camino de Santiago en groupe est l'un des meilleurs conseils que nous puissions vous donner pour le Camino de Santiago.

5. Garder des moments pour soi

Ce conseil est complémentaire du précédent. Bien que nous recommandions toujours de socialiser et de profiter du Camino pour engager la conversation, il est également important de se réserver des moments pour soi. Des moments pour parler à notre moi intérieur et réfléchir.

C'est ce que beaucoup appellent le "chemin intérieur". Et tout le monde s'accorde à dire qu'il est sain et révélateur. C'est aussi l'une des raisons pour lesquelles le Camino séduit ceux qui le pratiquent. Car dans notre vie quotidienne, nous n'avons pas beaucoup d'occasions d'être simplement, avec nous-mêmes.

6. Ne vous limitez pas au Camino

Le sixième de nos conseils pour le Camino de Santiago concerne ce qui se trouve au-delà du Camino lui-même. Ce chemin est l'un des itinéraires culturels les plus vastes et les plus diversifiés au monde. Mais tout ne se trouve pas au pied du chemin. En d'autres termes, pour en faire l'expérience, vous devrez faire quelques pas en dehors des limites du chemin et dans d'autres directions que celles indiquées par les flèches jaunes.

Nous vous recommandons de profiter de votre passage pour visiter des lieux proches de grande valeur, faire une visite supplémentaire et élargir votre expérience du Camino. À Viando, nous préparons des activités complémentaires spécialement conçues pour les pèlerins. Mais même si vous ne marchez pas avec nous, nous vous les recommandons. Vous découvrirez de véritables joyaux.

7. Assurez-vous d'avoir un endroit où dormir

Le Camino dispose d'un bon réseau d'auberges et d'hébergements de toutes sortes, mais en période de forte affluence, ils se remplissent rapidement. En particulier les albergues publiques, où l'admission est régie par le principe du "premier arrivé, premier servi". En réalité, il y a parfois de véritables courses.

Ce n'est pas la meilleure façon de profiter du Camino, il est donc préférable de chercher un hébergement que vous pouvez réserver, afin d'être sûr d'avoir un endroit où dormir à la fin de la journée.

Chez Viando, nous travaillons précisément en recherchant, en sélectionnant et en réservant les meilleurs hébergements. Vous nous dites quel Camino vous allez faire, quand vous voulez commencer et nous faisons le reste. Si vous êtes intéressé, vous pouvez nous contacter et nous faire part de vos projets. Je suis sûr que nous pourrons vous aider.

8. Réduire le poids

Vous avez certainement déjà vu ces images de pèlerins portant d'énormes sacs à dos qui dépassent de leur tête. Voici un autre de nos conseils pour le Camino de Santiago : il n'est pas nécessaire que ce soit comme ça. De plus, le fait de porter plus de poids ne vous rend pas plus pèlerin, à moins que vous n'ayez des motivations strictement religieuses et que vous ne recherchiez une sorte de pénitence.

De plus en plus, les pèlerins font appel à des services qui déplacent leurs bagages d'un hébergement à l'autre. Ils peuvent ainsi réduire le poids de leur sac à dos, en limitant le nombre de leurs effets personnels. En général, il suffit d'un téléphone portable avec une batterie chargée, de la documentation personnelle, de la carte de pèlerin, de l'eau et de quelques en-cas ou barres énergétiques à emporter lors d'une petite pause.

9. Attention à la diversité

L'un des avantages de ces grands itinéraires est qu'ils sont très variés. Bien sûr, il y a la question du paysage. Les paysages galiciens et castillans, par exemple, ne sont pas très semblables et offrent un contraste intéressant. Et je ne parle que du Chemin français.

Mais nous ne parlons pas seulement des vues. Nous vous recommandons de vous laisser séduire par l'énorme diversité culturelle de la péninsule ibérique : plusieurs langues, différentes cuisines, culture immatérielle, musique populaire, traditions diverses... Le Camino est bien plus que des paysages et des monuments.

et 10. prendre soin de soi

C'est aussi l'un des conseils les plus importants que nous puissions vous donner. Prenez soin de vous. Presque tous les itinéraires du Camino de Santiago sont adaptés à tous les types de personnes, mais cela ne veut pas dire qu'il faut s'allonger dans un hamac. L'effort sera important, et il est conseillé de maintenir le corps et l'esprit en bonne condition pendant la marche.

Dans le cadre de la Manuel des Pèlerins Nous avons déjà parlé du Camino et vous avez quelques idées sur la façon de le faire. Sur la façon d'éviter les principaux problèmes physiques que le Camino produit et sur ce qu'il faut faire s'ils apparaissent. Mais vous devez aussi savoir, avant de commencer, si vous êtes prêt à partir.

Vous pouvez également être intéressé par : Faire le Chemin de Saint-Jacques : 5 réflexions pour savoir si vous y êtes prêt

Recevez toutes les deux semaines votre dose d'inspiration et de conseils pour vos aventures au long cours.
Partager